Plan de relance

Contenu

Visite du préfet de Saône-et-Loire de l’entreprise MicroPolymers à Saint Forgeot

 

Ce mercredi 17 février, le préfet de Saône-et-Loire, Julien Charles, s’est rendu à Saint Forgeot, dans l’autunois, pour visiter l’entreprise MicroPolymers, lauréate du Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. Accompagné des élus du territoire, le préfet a remis symboliquement à l’entreprise la somme de 560 000€ attribués au titre du plan de relance pour son projet de développement.


Le préfet, avec M. Maubert, dirigeant de l’entreprise, le conseiller départemental du canton, la présidente de l’intercommunalité et les maires d’Autun et de Saint Forgeot.

MicroPolymers est une PME indépendante, spécialisée depuis plus de 15 ans dans la production de poudres polymères par micronisation destinées à l’industrie. En 2019, 6000T avaient été produites.

La micronisation est un procédé de broyage très fin des matières plastiques pour obtenir des poudres. C’est une méthode très spécifique, réservée à des spécialistes. Les produits qui en sont issus sont principalement destinés aux industriels de la plasturgie (compoundeurs, producteurs d’additifs, rotomouleurs...).

PME de 12 salariés en CDI, reconnue pour son savoir-faire et sa compétence sur le territoire national, mais aussi à l’étranger (57% du chiffre d’affaires de 2019 réalisés à l’exportation), MicroPolymers a présenté dans le cadre du plan de relance un projet de développement d’une offre industrielle en micronisation cryogénique.


Présentation d’une des productions de l’entreprise à partir de matière recyclée

Cette proposition fait suite à la fermeture de son principal concurrent et de la délocalisation des activités de celui-ci en Italie, laissant de fait les industriels du territoire sans partenaire de proximité pour se fournir en produits issus de la micronisation cryogénique. Le projet de l’entreprise pourrait mener à terme à la création de 4 à 6 CDI supplémentaires pour une compétence qui, autrement, partirait à l’étranger.

Grâce au soutien de l’Etat, l’entreprise va pouvoir acquérir une ligne de transformation recherche et développement, permettant d’accompagner les projets industriels, et une ligne moderne de production, à faible consommation électrique à la tonne produite, avec une gestion optimale de l’azote utilisée dans le processus, permettant à l’entreprise d’avoir un plateau technique complet, très opérationnel, et répondant aux enjeux écologiques.

C’est donc un investissement pour l’emploi, pour l’environnement, mais aussi pour développer les savoir-faire d’exception de nos entreprises locales, qui a été réalisé grâce au plan de relance à Saint Forgeot.