Contenu

Une deuxième prédation attribuable à un loup récemment en Saône-et-Loire ?

 

Une attaque d’un troupeau d’ovins a eu lieu dans la nuit du 1er au 2 avril sur la commune d’Anost.
L’office français de la biodiversité (OFB) informé s’est rendu sur place le 3 avril matin et a constaté la prédation d’une agnelle.
Dans son constat, l’OFB relève quelques indices pouvant correspondre à une attaque de loup.
L’expertise demeure complexe car le constat a été réalisé 24 à 36 heures après l’attaque. Pendant ce délai, la faune sauvage a consommé en partie la carcasse entrainant la disparition d’éléments et de traces caractéristiques du type de prédateur en cause. L’OFB a rendu le 7 avril la conclusion formelle de l’expertise : « mortalité liée à une prédation, loup non écarté ». En effet, les éléments techniques ne permettent pas de dire avec certitude qu’il
s’agit d’un loup mais cela n’est pas écarté. Dans cette situation, l’éleveur de l’agnelle pourra bénéficier du dispositif d’indemnisation mis en oeuvre par les services de la direction départementale des territoires.
Aucune attaque de troupeau n’a été signalée ces jours-ci à proximité d’Anost, dans les départements voisins de la Nièvre et de la Côte-d’Or.

Contacts :
Direction Départementale des Territoires de Saône-et-Loire 03 85 21 28 00
Office Français de la Biodiversité Direction régionale Bourgogne-Franche-Comté 03 80 29 42 50 –
Service départemental de Saône-et-Loire sd71@ofb.gouv.fr

information du 8 avril 2020 (format pdf - 208.5 ko - 08/04/2020)