Contenu

Signature d’une convention de participation citoyenne

 
Crédit photo : sci

Fabien Sudry, préfet de Saône-et-Loire, a signé une convention de participation citoyenne avec la ville de Paray-le Monial le lundi 23 septembre 2013.

 

Le dispositif de participation citoyenne s’inspire du concept “neighbourhood watch” (“voisins vigilants”) mis en oeuvre depuis de nombreuses années aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne notamment.
Expérimenté dans 29 départements en France, il s’appuie sur une circulaire du ministère de l’intérieur du 22 juin 2011.
La mise en place du dispositif en Saône-et-Loire a pour but de lutter plus efficacement contre la délinquance.
Il est essentiellement fondé sur le partenariat entre les services de l’Etat (préfecture, gendarmerie, police), les communes et les habitants, particulièrement visés par les délits d’appropriation (vols, cambriolages).

Ce dispositif est articulé autour de trois composantes

Les services de sécurité avec l’appui des autorités administratives et judiciaires. Ils sont particulièrement chargés d’initier la démarche auprès des élus, d’expliquer les enjeux et les objectifs à la population au travers de réunions publiques, de coordonner et de planifier les actions avec la collaboration des polices municipales et d’établir de manière régulière des bilans avant de proposer d’éventuelles évolutions.

Le maire  : partenaire incontournable, il valide le concept et identifie en collaboration avec les services de sécurité les quartiers. Il organise les réunions publiques d’information et participe à la communication et à la promotion de la démarche.

La population  : principalement concernée par la mise en place de la démarche, elle se doit de le valider à l’issue des différentes réunions d’information et de désigner un référent qui constituera l’interlocuteur privilégié des services de sécurité.

En savoir plus (format pdf - 584.9 ko - 24/09/2013)