Contenu

Redressement judiciaire pour la société SAS TUNNELING EQUIPMENT

 

Jeudi 20 février 2020, le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône a décidé l’ouverture d’une procédure collective et a placé la société SAS TUNNELING EQUIPMENT en redressement judiciaire avec une période d’observation de 6 mois.

La société NFM TECHNOLOGIE, fabricante de tunneliers avait été reprise à la barre du tribunal de commerce en fin d’année 2018 par le groupe allemand MULHAUSER.
Ce groupe à lui-même été placé en liquidation judiciaire en Allemagne en juin 2019, ne laissant subsister que l’entité française : SAS TUNNELING EQUIPEMENT, composée d’un bureau d’études à Villeurbanne et du site de production au Creusot.

Les salariés sont restés inoccupés plusieurs mois faute de commande de nouveaux tunneliers. Des difficultés de paiement des salaires se sont répétées au cours des derniers mois.

Les services de l’État (ministère de l’économie, commissaire au redressement productif) ont accompagné et soutenu l’entreprise depuis la reprise par le groupe MULHAUSER. La Banque Publique d’Investissement a également été mobilisée et a apporté son concours lorsque cela était nécessaire pour répondre à un appel d’offre.

Malgré cela, la société TUNNELING EQUIPEMENT n’a jamais été en mesure de remporter un marché de construction d’un tunnelier.

Le tribunal de commerce n’a pu que constater l’état de cessation des paiements et a décidé l’ouverture d’une procédure collective, en l’espèce, un redressement judiciaire.
Cette période de redressement judiciaire permettra de rechercher un repreneur y compris pour une nouvelle activité de production industrielle.

Les services de l’État restent mobilisés pour favoriser la reprise de l’activité par un nouvel employeur pour maintenir l’emploi sur le territoire.