Contenu

Qu’est-ce que la politique de la ville

Définition de la politique de la ville

La politique de la ville est une politique publique mise en œuvre par le commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) placé sous la tutelle du 1er ministre, et un établissement public national, l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRu), placé sous la tutelle du ministère de la ville, de la jeunesse et des sports.

Il s’agit d’une politique territoriale, contractuelle, et interministérielle menée avec les services déconcentrés de l’Etat, les collectivités territoriales et le tissu associatif local. La politique de la ville est développée au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires en complément des politiques de droit commun.

Cette politique publique, redéfinie par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014, est déployée auprès de 23 520 habitants de 13 quartiers prioritaires situés dans 6 communes de Saône et Loire.

Elle est mise en œuvre dans le cadre d’une nouvelle contractualisation entre l’Etat, les collectivités territoriales (EPCI, communes, conseil départemental et conseil régional) et un certain nombre d’opérateurs (bailleurs, chambres consulaires, agence régionale de santé, pôle emploi, caisse d’allocations familiales) tous signataires de nouveaux contrats de ville :

- Quatre contrats de ville 2015-2020 ont été ainsi signés par le préfet , les élus et l’ensemble de ces partenaires au cours de l’automne 2015, à l’échelle de quatre EPCI : Communauté de Communes du Grand Autunois Morvan, Communauté d’Agglomérations du Maconnais Val de Saône, Grand Chalon et Communauté Creusot Montceau.

- Ils définissent des enjeux stratégiques et des objectifs opérationnels au titre de trois piliers : la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain, le développement économique et l’emploi et traitent par ailleurs des thématiques transversales (jeunesse, égalité femmes-hommes, lutte contre les discriminations).De plus, des orientations ont été identifiées au titre de la citoyenneté, de l’égalité et du vivre-ensemble. Des projets et actions seront mises en œuvre au regard des orientations retenues pour la période 2015-2020.

- Parmi les 13 quartiers prioritaires*, 4 quartiers situés sur les communes de Chalon S/S, Le Creusot et Mâcon pourront faire l’objet de nouveaux programmes de rénovation urbaine au titre d’opérations soutenues par le niveau national (Agence Nationale de Renouvellement Urbain) ou par le niveau régional (Etat et conseil régional) : Les Prés Saint Jean (niveau national) , Stade Fontaine au Loup, Harfleur et La Chanaye-Résidence.

La loi de février 2014 a également prévu, l’implication des habitants, à la définition des projets à mener sur les quartiers, en instituant une instance permettant une démarche participative : des conseils citoyens sont en cours de constitution et feront l’objet d’un arrêté préfectoral définissant leur composition, leurs membres étant répartis en deux collèges (habitants et acteurs locaux).

* Liste des quartiers prioritaires

-  Chalon-sur-Saône (3 QPV)/EPCI « Grand Chalon » : quartier « prés Saint Jean », quartier « Aubépins », quartier « Stade/Fontaine au Loup »
-  Mâcon (4 QPV)/EPCI « CAMVAL » : quartier « La Chanaye-Résidence », quartier « Les Saugeraies », quartier « Les Blanchettes », quartier « Marbé ».
- Autun (1 QPV)/EPCI Communauté de communes du grand autunois Morvan : quartier « Saint Pantaléon »
-  CCM (Communauté Creusot-Montceau) (5 QPV)/ 3 villes :
* Le Creusot : quartier « Le Tennis », quartier « Harfleur-République-Lapérousse »
* Torcy : quartier « Résidence du lac »
* Montceau-les-Mines : quartier « Rives du Plessis », quartier « Bois du Verne »