Contenu

Lutte contre les vols de téléphone

 

Il est important de bloquer son téléphone mobile en cas de vol, en plus du blocage de la ligne. En effet, bloquer son mobile rend le téléphone inutilisable sur le réseau national, et donc le vol inutile. Le faire est un geste citoyen permettant de décourager tous les potentiels voleurs.
Depuis l’entrée en vigueur de la loi LOPSSI 2 le 16 mars 2011, la procédure à suivre en cas de vol de son mobile est plus simple pour l’utilisateur et plus efficace pour les forces de l’ordre, car dorénavant tous les dépôts de plainte sont automatiquement suivis du blocage du téléphone.

En cas de vol de téléphone portable, l’utilisateur doit :
- d’une part bloquer sa ligne auprès de son service client opérateur ;
- d’autre part, porter plainte auprès d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie, en indiquant le numéro d’identité – le numéro IMEI – du téléphone volé. Les forces de sécurité se chargent ensuite d’envoyer la demande de blocage de l’appareil à l’opérateur concerné, qui la met en oeuvre dans un délai de 1 à 4 jours maximum. Auparavant, c’était l’utilisateur lui-même qui devait envoyer une copie du dépôt de plainte à son opérateur.
Il est indispensable de bien noter le numéro IMEI de son téléphone mobile, disponible soit en faisant le *#06# sur le clavier de son téléphone, soit sur le coffret ou la facture d’achat de son appareil. L’objectif de la campagne d’information lancée par la Fédération Française des Télécoms et le ministère de l’Intérieur est d’expliquer aux utilisateurs de mobile la démarche à suivre en cas de vol et les sensibiliser sur l’importance du numéro IMEI.

> En savoir +

en grand format (nouvelle fenêtre) > Voir le flyer : en cas de vol de téléphone mobile (format pdf - 926.9 ko - 26/07/2012)