Contenu

Les services de l’État se mobilisent en faveur de la préservation de l’eau et de la biodiversité

 

Le comité stratégique de la mission inter-service de l’eau et de la nature (MISEN) s’est réuni le 28 mars 2019 sous la présidence du préfet et de la substitut du procureur de Mâcon.

 

La MISEN est chargée de coordonner et planifier l’action des services de l’État dans les domaines de l’eau et de la nature. Les actions menées visent l’amélioration de la qualité des rivières, des plans d’eau et des nappes ainsi que la préservation des espaces naturels et de la biodiversité.

Pour atteindre ces objectifs, l’État veille au respect de la réglementation en matière d’environnement, mobilise des soutiens financiers, et apporte conseil et appui technique aux acteurs du territoire. La MISEN examine le bilan de l’action de l’année écoulée et définit les priorités d’actions, de financements et de contrôles pour l’année à venir.

En 2018, les services de police de l’eau et de la nature ont effectué plus de 3500 contrôles répartis sur tout le département. 438 infractions et non conformités ont été relevées, donnant lieu à des rappels à la loi et des procédures judiciaires. Les plus fréquentes concernent les rejets polluants, l’application des produits phytosanitaires, la police de la chasse, ou la circulation motorisée dans les espaces naturels.

Les priorités d’actions de l’année 2019, s’inscrivent dans la continuité de l’année précédente, avec une attention particulière sur la restauration de la qualité des cours d’eau et sur la maîtrise des pollutions, notamment par les produits phytosanitaires. Il s’agira dans ce domaine de promouvoir et développer les bonnes pratiques agricoles locales connues.

L’activité de contrôle portera sur ces mêmes priorités dans le domaine de l’eau. Un effort de contrôle particulier sera mis sur la protection du bocage et sur la maîtrise des populations de sangliers.