Janvier

Contenu

Les contrats de ruralité

 

En Saône-et-Loire, six contrats de ruralité suivants ont été signés en 2017, couvrant ainsi l’ensemble du département :

- Contrat de ruralité de la communauté de communes du Grand Autunois Morvan

- Contrat de ruralité de la Bresse Bourguignonne

- Contrat de ruralité du Chalonnais

- Contrat de ruralité du Pays Charolais-Brionnais

- Contrat de ruralité de la communauté urbaine Creusot Montceau

- Contrat de ruralité du Pays Sud Bourgogne.

Ces contrats, véritables documents intégrateurs de l’ensemble des dispositifs de soutien aux projets de développement local sur un territoire donné ont pu bénéficier cette année encore du soutien renforcé de l’État notamment au travers de la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR) et de la Dotation de soutien à l’Investissement Local (DSIL).
Ainsi, sur les 2 années 2017 et 2018, un montant total de crédits d’État de 24 millions d’euros a été mobilisé en faveur des 6 contrats de ruralité de Saône-et-Loire.

Quelques exemples de projets financés en 2017 et 2018 par axe d’intervention :

Favoriser l’attractivité du territoire
La communauté de communes du Grand Autunois Morvan conduit la restauration des remparts à Autun pour un coût prévisionnel de 455 250 €, avec un soutien financier de l’État de 136 575 € dans le cadre de la DETR.
La communauté urbaine Le Creusot Montceau gère l’aménagement touristique du port de Montceau-les-Mines pour un coût prévisionnel de 769 222 €. Le soutien financier de l’État est de 289 612 € au titre de la DSIL.

Favoriser la cohésion sociale du territoire
La communauté de communes Bresse Louhannaise Intercom’ gère les travaux de réhabilitation de la piscine de plein air de Cuiseaux pour un coût prévisionnel de 2 539 980 €. Le soutien financier de l’État de 607 996 € (au titre de la DETR à hauteur de 507 996 € et de la DSIL à hauteur de 100 000 €).
La communauté de communes Saône Doubs Bresse participe à la création de structures d’accueil de la petite enfance à Allériot et Clux-Villeneuve dont le coût prévisionnel est de 1 456 822 €. Le soutien financier de l’État est de 437 047 € (DETR de 362 047 € et DSIL de 75 000 €),

Maintenir l’attractivité des centres bourgs
A Digoin, le Pont des Perruts est aménagé pour un coût prévisionnel de 1 028 000 €. avec un soutien financier de l’État de 385 600 € (DETR de 180 000 € et DSIL de 205 600 €).

Améliorer et faciliter l’accès aux soins

A Matour, une maison de santé sera créée pour un coût prévisionnel de 1 646 056 €. Le soutien financier de l’État est de 479 248 € (DETR de180 000 € et DSILde 299 248 €).