Contenu

Les camélidés : le lama, l’alpaga, le guanaco et la vigogne

 

L’enregistrement des camélidés est obligatoire à compter du 1er juillet 2016. Consultez ci-dessous les modalités d’identification et de déclaration pour les propriétaires et les détenteurs :

ATTENTION : avant l’enregistrement d’un camélidé, le propriétaire et le détenteur doivent préalablement s’enregistrer dans la base eSIRECam : création d’un compte et saisie d’un profil sur le site de l’IFCE (Institut Français du Cheval et de l’Équitation).

Une obligation pour tous les propriétaires et détenteurs de camélidés :

Les propriétaires et détenteurs de camélidés ont l’obligation de s’enregistrer dans une base de données commune avec leurs lieux de détention pour les détenteurs et un suivi de la propriété est obligatoire pour les propriétaires.
Par ailleurs, un enregistrement de l’identification de tous les camélidés présents sur le territoire français doit être réalisé par la personne ayant réalisé l’identification : le détenteur si pose de marques auriculaires, ou le vétérinaire si pose d’un transpondeur sous cutané.

La base eSIRECam est opérationnelle depuis le 1er septembre 2016, les détenteurs de camélidés doivent être en conformité avec la réglementation et enregistrer leurs animaux.

Quand et comment identifier vos camélidés ?

Quand et comment identifier vos camélidés ? (format pdf - 5.3 ko - 01/07/2019)

Identification et enregistrement :

Le décret du 5 février 2016 relatif à l’identification des camélidés impose à ces derniers les obligations d’identification et de déclaration des propriétaires et détenteurs. Le décret et l’arrêté qui en découle entrent en vigueur à compter du deuxième semestre 2016.
Retrouvez l’intégralité de la réglementation ci-dessous :
Décret n° 2016-119 du 5 février 2016 relatif à l’identification des camélidés
Arrêté du 5 février 2016 relatif à l’identification des camélidés

Décret du 5 fevrier 2016 (format pdf - 155.7 ko - 01/07/2019)

Arrêté du 5 fevrier 2016 (format pdf - 179.3 ko - 01/07/2019)