Contenu

Le Groupement de Gendarmerie Départementale

 
gendarmerie

Adresse : 4 avenue de la gendarmerie
71850 Charnay-lès-Mâcon
Téléphone   : 03 85 29 59 00
Télécopie   : 03 85 29 59 48
Courriel ggd71@gendarmerie.interieur.gouv.fr
Page Facebook : https://www.facebook.com/gendarmerie.saone.et.loire

Commandant de groupement : Colonel Nicolas MATTHEOS

Les Missions de la gendarmerie nationale

La Gendarmerie nationale est une force armée instituée pour veiller à l’exécution des lois. La police judiciaire constitue l’une de ses missions essentielles. La gendarmerie est destinée à assurer la sécurité publique et l’ordre public, particulièrement dans les zones rurales et périurbaines, ainsi que sur les voies de communication. Elle contribue à la mission de renseignement et d’information des autorités publiques, à la lutte contre le terrorisme, ainsi qu’à la protection des populations. Elle participe également à la défense de la patrie et des intérêts supérieurs de la Nation, notamment au contrôle et à la sécurité des armements nucléaires. L’ensemble de ses missions, civiles et militaires, s’exécute sur toute l’étendue du territoire national et hors de celui-ci en application des engagements internationaux de la France.
(Article L.3211-3 de l loi du 3 août 2009 relative à la gendarmerie nationale)

La gendarmerie nationale est présente sur 95 % du territoire français et œuvre au profit de 50 % de la population


« La gendarmerie en action ». Clip de... par SirpaGend

Présentation et organisation du groupement de gendarmerie départementale de Saône-et-Loire

Le groupement de gendarmerie départemental de Saône-et-Loire fait partie intégrante de la région de gendarmerie de Bourgogne. Le groupement est l’échelon de commandement de la gendarmerie départementale correspondant à la circonscription administrative du département. Pour la Saône-et-Loire, il représente 720 hommes et femmes, d’active, qui assurent au quotidien des missions :

  • de sécurité publique générale (de protection des personnes et des biens)
  • de police judiciaire
  • de police administrative
  • de sécurité routière
  • de maintien de l’ordre
  • de renseignement
  • de défense
  • internationales

En Saône-et-Loire, ces missions sont exercées sur une zone de compétence qui représente 557 des 573 communes du département, soit plus de 424 000 habitants.

Appuyé par un groupe de commandement (commandant en second, 4 officiers adjoints, secrétariat, section administration du personnel) et des services spécialisés (section des systèmes d’information et de communication, service affaires immobilières, service logistique finances,...), le groupement est composé en outre des unités suivantes Voir l’organigramme (format pdf - 114 ko - 07/10/2014)  :

la brigade départementale de renseignements et d’investigations judiciaires (BDRIJ).

Unité de recherche à part entière, placée sous le commandement d’un officier, elle se compose de deux cellules :

  • la cellule information et rapprochements judiciaires (CIRJ) dont les militaires sont en charge du traitement de l’information judiciaire notamment par des recoupements, rapprochements et analyses criminelles et statistiques relatifs aux informations reçues de tous les échelons subordonnés et supérieurs afin d’apporter un soutien et une expertise aux enquêteurs ainsi qu’une réponse globale et la plus précise possible au traitement de la délinquance locale.
  • la cellule investigation criminelle (CIC) est chargée de la recherche et du traitement criminalistique des traces et indices prélevés sur les scènes de crime par les techniciens en investigations criminelles. Un laboratoire de police technique et scientifique agréé permet en outre le traitement et l’exploitation selon des protocoles très stricts de toutes ces traces, indices et prélèvements génétiques.

le centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie (CORG).

Cette unité, centre névralgique du groupement, commandée par un officier est composée de deux entités distinctes :

  • le quart opérationnel : véritable centre d’appels d’urgence, activé 7 jours sur 7 – 24 heures sur 24, est chargé de centraliser l’information, de répondre aux sollicitations des unités de terrain et du public, de coordonner les interventions des unités. Tout appel d’urgence au « 17 », passé depuis un poste fixe ou un téléphone portable, en zone gendarmerie, est donc pris en compte par un opérateur du CORG. En fonction de l’appel reçu, le rôle de l’opérateur du CORG est de répondre aux sollicitations des usagers, de les rassurer, de les informer et le cas échéant d’engager une ou plusieurs patrouilles. De plus, entre 19h et 7h, tous les appels destinés aux brigades de gendarmerie, sont transférés au CORG. Plus de 101000 appels et près de 3 000 demandes d’interventions des sapeurs-pompiers sont ainsi traités en une année par les 16 opérateurs.
  • la cellule renseignement est chargée du recueil, de l’analyse et de la transmission du renseignement relatif à l’ordre public sur l’ensemble de la zone de compétence de la gendarmerie sur le département.

5 compagnies de gendarmerie départementale implantées sur chaque arrondissement administratif :

  • Autun
  • Chalon-sur-Saône
  • Charolles
  • Louhans
  • Mâcon

dont les gendarmes assurent au quotidien les missions traditionnelles évoquée ci-dessus et notamment de police judiciaire et administrative ou de sécurité routière.

Pour remplir leurs missions, les compagnies sont elles-mêmes divisées en brigades territoriales, fonctionnant soit de façon autonome, soit regroupées en communautés de brigades. Chaque communauté de brigades est composée d’une brigade chef-lieu et d’une ou plusieurs brigades de proximité. Depuis le 1er octobre 2013, le groupement compte 23 brigades autonomes et communautés de brigades, dont certaines sont commandées par un officier, réparties en :

  • 8 brigades territoriales autonomes
  • 15 brigades chef-lieu de communautés et 21 brigades de proximité

Dans le cadre de l’exercice des missions judiciaires, l’action de ces unités territoriales est complétée par les brigades de recherches (une par compagnie) qui les assistent dans les enquêtes judiciaires les plus complexes ou les plus longues.

Les enquêtes réalisées sur le groupement de Saône-et-Loire sont suivies par 291 officiers de police judiciaire. Par ailleurs, 150 sous-officiers, qualifiés technicien en investigations criminelles de proximité (TICP) ont reçu une formation particulière en matière de police technique et scientifique pour les infractions les plus importantes telles que les crimes ou les cambriolages.

Pour compléter l’action des brigades, 6 pelotons de surveillance et d’intervention (PSIG) sont également placés au niveau de chaque compagnie (2 pour la compagnie de Charolles). Les militaires de ces unités, spécialisés en matière d’intervention, sont chargés de renforcer les brigades territoriales sur tout type d’événement particulier nécessitant un engagement important de personnels, d’assurer des missions de surveillance de jour mais surtout de nuit et de procéder aux interpellations difficiles ou délicates nécessitant la maîtrise des techniques d’intervention professionnelle.

Par ailleurs, 5 équipes cynophiles sont positionnées au sein de chaque compagnie (intégrées aux PSIG). Le binôme chien/gendarme constitue une véritable équipe opérationnelle spécialisée dans divers domaines... La diversité des technicités des chiens permet aux gendarmes de Saône-et-Loire de bénéficier en tant que de besoin de compétences particulières et complémentaires pour conduire leurs investigations et leurs interventions (piste/défense, recherche de stupéfiants voire d’explosifs, de billets de banque,...).

1 escadron départemental de sécurité routière (EDSR) :

Composé de 97 personnels (dont 57 possédant la qualification motocycliste), l’EDSR est chargé de la surveillance du réseau routier et autoroutier de Saône-et-Loire soit :

  • 120 km d’autoroutes
  • 149 km de routes nationales
  • 5274 km de routes départementales

La surveillance d’une autoroute majeure (A6), qui traverse le département du nord au sud, et des deux branches de la Route Centre Europe Atlantique (RCEA), ainsi que la gestion d’un trafic automobile et poids-lourds parfois très dense est aujourd’hui un véritable enjeu de sécurité routière.

Les 3 brigades motorisées (BMO) et les 2 pelotons motorisés (PMO) composant l’EDSR permettent d’assurer des missions variées : surveillance du trafic, police de la circulation et des transports, escortes et pilotages de convois, éducation des jeunes, information des usagers de la route, etc.

Dans le cadre de ses missions, le groupement peut disposer également du renfort :
- de près de 300 réservistes ;
- de personnels et de moyens subordonnés au général commandant la région de gendarmerie de Bourgogne :

  • 1 section aérienne gendarmerie sur la base aérienne de Dijon-Longvic (21) ;
  • 1 brigade fluviale basée à Saint-Jean-de-Losne (21) ;
  • de négociateurs de crise régionaux ;
    - d’unités de gendarmerie mobile mises à disposition, sur demande de l’autorité préfectorale, par le général de corps d’armée commandant la région de gendarmerie de Lorraine et la gendarmerie pour la zone de défense Est

Comment puis-je connaître et quand puis-je contacter la brigade dont dépend ma commune ?

Trouver sa brigade :

www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Contacts/Trouver-ma-gendarmerie
Horaires d’ouverture des bureaux :

Au chef-lieu des communautés de brigades et des brigades territoriales autonomes, les bureaux sont ouverts au public tous les jours de la semaine du lundi au samedi de 08h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h00, le dimanche de 09h00 à 12h00 et de 15h00 à 18h00.

En dehors de ces heures ouvrables, l’interphone extérieur et le téléphone de la brigade sont renvoyés sur le centre d’opérations et de renseignement de la gendarmerie de Charnay-lès-Mâcon où un opérateur prendra en compte votre appel. Néanmoins, un chargé d’accueil peut répondre à toute sollicitation si l’urgence le nécessite.

En cas d’urgence, composez le 17, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Comment puis-je déposer plainte ?

Vous pouvez déposer plainte directement à la brigade de gendarmerie ou au commissariat de police de votre choix. En principe, il est souhaitable de s’adresser au service territorialement compétent du lieu de commission des faits car il sera chargé de l’enquête. C’est aussi un facteur d’efficacité pour les policiers et les gendarmes de connaître au plus vite et directement ce qui s’est passé sur leur circonscription (possibilité de rapprochements avec des faits similaires commis par les mêmes auteurs par exemple).

La pré-plainte en ligne.

Ce service vous permet d’effectuer une déclaration pour des faits d’atteinte aux biens (vols, dégradations, escroqueries...) dont vous êtes victime et pour lesquels vous ne connaissez pas l’identité de l’auteur. Cette démarche vise essentiellement à vous faire gagner du temps lors de votre présentation à l’unité ou service choisi.

https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/

Comment devenir gendarme ?

Le centre d’information et de recrutement (CIR) est à votre disposition pour vous renseigner. Celui de la région Bourgogne est situé à Dijon au sein de la caserne Deflandre, 30 Boulevard Maréchal Joffre (Tél. 03 80 70 66 93). Votre brigade peut aussi vous conseiller et vous orienter vers un référent recrutement du groupement. Vous pouvez également consulter le site internet officiel de la gendarmerie nationale : www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

Comment devenir réserviste ?

Composée de 26 000 hommes et femmes, la réserve opérationnelle de la gendarmerie renforce les unités d’active et les structures de commandement. Les réservistes contribuent à la sûreté publique (garantir la protection des personnes et des biens, renseigner, alerter et porter secours) et à la bonne exécution des lois.
Devenir réserviste

Sites et liens divers

La page Facebook du groupement de gendarmerie départementale de Saône-et-Loire
https://www.facebook.com/gendarmerie.saone.et.loire

Le site internet de la gendarmerie nationale :
www.gendarmerie.interieur.gouv.fr

La gendarmerie nationale sur le site du ministère de la Défense :
www.defense.gouv.fr/gendarmerie

La gendarmerie recrute : concours et offres d’emploi
www.lagendarmerierecrute.fr