Contenu

L’État s’engage dans la convention d’OPAH de renouvellement urbain de Mâcon

 

Les quatre signataires, M. Patard, Président de la CAMVAL - M. Courtois, Sénateur-maire de Mâcon - M. Philizot, Préfet de Saône-et-Loire - M. Lotte, vice-président du Conseil général

Le 19 octobre 2012, la ville de Mâcon officialisait le lancement d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) de type renouvellement urbain sur son centre-ville en présence de François Philizot, préfet de Saône-et-Loire, représentant l’État et l’agence nationale de l’habitat (ANAH), tous deux financeurs de l’opération pour plus de la moitié de son montant prévisionnel.

 

Les OPAH sont des dispositifs mis en place par l’agence nationale de l’habitat (ANAH) à disposition des collectivités locales, destinés à encourager les propriétaires privés de leurs territoires à réhabiliter des logements anciens. Une réflexion large, ayant pour principal objet la requalification et la revitalisation globales du centre-ville de Mâcon, a débouché sur une OPAH de renouvellement urbain couvrant l’ensemble des champs d’intervention sur l’habitat privé.

Durant la période de mise en œuvre de ce programme, il est prévu de réhabiliter 200 logements.

L’État s’engage dans la convention de l’OPAH de Mâcon pour plus de la moitié de son montant prévisionnel, à hauteur de 2 402 000 €. Il participe ainsi à 53 % du montant de l’opération. L’opération court sur cinq ans. Elle vise notamment à lutter contre l’habitat indigne et la précarité énergétique et à remettre sur le marché des logements locatifs vacants actuellement dégradés.

Le communiqué de presse ainsi que le dossier de presse sont disponibles en téléchargement ci-dessous.

 
 

Documents associés :