Septembre 2013

Contenu

Incendie sur un site SEVESO

 

Un incident s’est produit ce matin sur le site de l’entreprise AZELIS PEROXYDES, situé à CHALON-SUR-SAONE, route des Varennes. Il s’agit d’un établissement industriel de stockage de produits qui relève de la directive SEVESO.

 

Un incident s’est produit ce matin sur le site de l’entreprise AZELIS PEROXYDES, situé à CHALON-SUR-SAONE, route des Varennes. Il s’agit d’un établissement industriel de stockage de produits qui relève de la directive SEVESO.

Un poste de commandement opérationnel sur site, et le centre opérationnel départemental à la préfecture ont été activés par Fabien Sudry, préfet de Saône-et-Loire.

Pour des raisons encore non identifiées, deux containers de styrène de 950 kgs ont présenté une instabilité chimique. L’exploitant a déclenché son plan d’opération interne et a demandé l’intervention du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) . Le SDIS a été engagé et assure le suivi de la situation en lien avec l’exploitant.

Le premier container est monté en température et a engagé une réaction de polymérisation c’est-à-dire de transformation du produit. Situé à l’intérieur du bâtiment vidé de son stockage, ce container est arrosé afin d’assurer la maîtrise du phénomène chimique et éviter tout risque d’éclatement du container. Des experts sont attendus sur site afin de déterminer le délai de fin de la polymérisation.
Le risque encouru est un éclatement du container avec un éventuel dégagement de produit non polymérisé qui provoquerait une forte odeur sans pour autant que le produit soit toxique en cas d’inhalation.

Le deuxième container, qui présentait une instabilité chimique, sera mis dans un camion réfrigéré afin de le stabiliser.

Aucun blessé ou personne incommodée n’est à déplorer au sein du personnel.

Les sapeurs pompiers, la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) et l’exploitant restent en vigilance afin d’assurer un suivi de l’évolution de la situation. Un protocole de surveillance a par ailleurs été mis en place par l’exploitant pour s’assurer de la stabilité des produits.