Contenu

Exposition : LES INONDATIONS DE LA LOIRE À DIGOIN

 

LES INONDATIONS DE LA LOIRE À DIGOIN

Exposition du 20 mars au 2 mai 2017 à l’ObservaLoire de Digoin

JPEG Affiche de l’exposition (format pdf - 583 ko - 17/03/2017)

Les services de l’État en Saône-et-Loire, en partenariat avec l’ObservaLoire, proposent au grand public une exposition sur le thème « Les inondations de la Loire à Digoin », du 20 mars au 2 mai prochain, à l’ObservaLoire de Digoin, musée de la Loire et des canaux, situé rue des Perruts.
Durant cette période, le musée sera ouvert, de 14h00 à 18h00 tous les après-midi (sauf le mardi) pour les visites individuelles et tous les jours pour les visites en groupe (à partir de 15 personnes) sur réservation uniquement au 03 85 53 75 71.

Cette exposition s’articulera autour de plusieurs thématiques :
- la Loire et la formation de ses crues,
- les grandes crues historiques de la Loire aux XIXème et XXème siècles,
- les dernières grandes inondations de la Loire,
- l’information préventive,
- la révision des plans de prévention des risques d’inondation (PPRi) du val de Loire,
- la réduction de la vulnérabilité du bâti,
- la surveillance des crues de la Loire et comment surmonter la crise inondation,
- les inondations expliquées aux enfants.

Les enfants qui visiteront l’exposition auront la possibilité de participer à un concours de dessin. Les meilleurs dessins, sélectionnés par un jury, seront publiés sur les sites Internet de l’État en Saône-et-Loire, de la ville de Digoin et de l’ObservaLoire :
JPEG Règlement du concours (format pdf - 287.2 ko - 17/03/2017)

Reconnu comme le principal risque naturel majeur en France, le risque inondation en Saône-et-Loire est particulièrement présent avec près de la moitié des communes concernées, dont les principales agglomérations du département.
En tant que commune riveraine de la Loire, la ville à Digoin n’échappe pas à ce phénomène et a subi au cours de son histoire de nombreuses inondations. Si des crues d’une intensité équivalente à celles survenues au cours du XIX ème siècle, notamment en 1846 et de 1866, ne sont pas produites depuis lors, les conséquences dommageables des dernières inondations restent importantes. L’action du barrage de Villerest, d’une part, une meilleure connaissance et une meilleure prévision des phénomènes, d’autre part, concourent à limiter les dégâts potentiels. Mais aucune action humaine ne saurait empêcher la survenue d’une inondation de très forte ampleur.
Face à un événement de cette nature, les actions de prévention constituent la meilleure réponse à apporter.