Octobre 2015

Contenu

Exercice de sécurité - Transports de matières radio-actives

 

Jeudi 1er octobre 2015

Le nombre de transports de matières radioactives sur le territoire national s’élève à environ 600 000/an, pour près de 900 000 colis transportés. Ces transports intéressent bien entendu la filière nucléaire à hauteur d’environ 15 % mais également l’industrie pour la réalisation de contrôles et mesures (56%) ainsi que le secteur médical (28%), ce qui explique le nombre élevé des transports mais également la taille parfois modeste des colis. En effet, la quantité de matière nucléaire transportée va de quelques grammes à plusieurs centaines de tonnes.

En cas d’accident, et selon la nature de la matière transportée, il est susceptible de générer un risque d’irradiation, de relâchement de radio-éléments ou chimique. Sur l’ensemble de ces transports, à ce jour on recense 1 à 2 incidents par an avec de faibles conséquences sur les populations et l’environnement. Néanmoins, il y a lieu de se préparer à une telle
éventualité.

La sûreté de ces transports qui sillonnent le pays résulte cumulativement de l’adaptation et de la robustesse de l’emballage, de la limitation du nombre de colis, de la fiabilité du transport tant en termes de formation de l’équipage que de signalisation de la matière transportée et enfin de la réactivité et des méthodes d’intervention en cas d’accident.

Si le département n’est pas pourvu d’une installation nucléaire civile ou militaire, sa position géographique et les infrastructures routières qui le traversent en font un lieu de passage pour des transports de matières radioactives.

Cet exercice répond donc à la volonté gouvernementale de développer la culture du risque nucléaire parmi les départements « non nucléaires ». Il s’agit d’un exercice « sur table », c’est-à-dire qui ne nécessite pas l’engagement de moyens sur le terrain mais qui en revanche s’organise à partir d’un scénario réaliste et qui fait intervenir l’ensemble des acteurs de la sécurité nucléaire.

Télécharger le dossier de presse (format pdf - 1.7 Mo - 02/10/2015)