Contenu

Etablissement public de coopération culturelle Bibracte

 

L’établissement public de coopération culturelle Bibracte a été créé fin 2007 entre l’Etat, le Conseil régional de Bourgogne, les conseils généraux de la Nièvre et de Saône-et-Loire, le syndicat mixte du parc naturel régional du Morvan et le Centre des Monuments nationaux pour assurer les missions de pilotages de la recherche archéologique, d’accueils des publics et de valorisation du site de Mont Beuvray et de ses équipements (musée, centre de recherche).

Site de Bibracte

 

Le 16 septembre 2013, à l’occasion de la réunion de fin d’année de son conseil d’administration, Bibracte et ses partenaires ont rendu hommage à Jacques Fournet, qui a cédé la présidence de l’établissement public de coopération culturelle à Mme Wanda Diébolt.
C’est en 2001 que Jacques Fournet avait accepté de prendre la présidence de Bibracte pour, selon ses propres termes, « assurer le service après-vente » d’un équipement qu’il avait contribué à mettre en place alors qu’il était préfet de la Nièvre, de 1985 à 1988. Durant sa présidence, il a conforté les liens entre l’établissement public et les collectivités territoriales ; il a supervisé le changement de statut de l’établissement, intervenu en 2008 à l’issue d’une délicate préparation juridique, il a enfin accompagné la mise en place du projet d’établissement qui a valu à Bibracte d’être labellisé Grand Site de France en 2007 et qui a préludé aux importants travaux effectués ces dernières années, notamment l’agrandissement du centre de recherche et la rénovation du musée.

Mme Wanda Diébolt et M. Jacques Fournet

Mme Wanda Diébolt, qui succède à Jacques Fournet, connaît bien Bibracte, puisqu’elle a eu à traiter le dossier quand elle était sous-directrice de l’archéologie (de 1992 à 1996) puis directrice du patrimoine (de 2000 à 2003) au ministère de la Culture. Agrégée de lettres classiques, ancienne élève de l’Ecole nationale d’administration (1981-1983), sa carrière entièrement effectuée dans la fonction publique l’a également amenée à l’administration générale du musée du Louvre et à l’inspection générale de l’environnement et du développement durable. Elle est aujourd’hui Secrétaire générale de l’Agence universitaire de la Francophonie, qui fédère plus de 700 universités dans une centaine de pays. Elle est membre de la commission nationale française pour l’UNESCO.

illustration Pour aller plus loin :

illustration Programme d’actions pour les années 2014-2016 :

  1. consolider le programme de recherche sur le Mont Beuvray
  2. consolider l’activité du Centre archéologique européen et son ouverture internationale
  3. développer les activités de formation
  4. régulariser la situation de Bibracte vis à vis des obligations liées à l’appellation "Musées de France"
  5. consolider l’offre culturelle de Bibracte et accroître la fréquentation du musée en gardant la perpective à moyen terme de hausser la fréquentation du musée au-dessus de 50 000 visiteurs par an, dans le cadre d’une réflexion qui sera approfondie et affinée par le futur projet scientifique et culturel du musée
  6. gérer une nouvelle phase d’investissements
  7. gérer et mettre en valeur le site du Mont Beuvray dans le respect du cahier des charges du label "Grand site de France"
  8. assurer la gestion de l’établissement avec la plus grande vigilance dans le contexte d’une réévaluation faible, voire nulle, des contributions des membres

illustration L’établissement bénéficiera d’une subvention de l’Etat de 2 400 000 euros en 2014.
115 000 euros seront versés par la région Bourgogne
100 000 euros seront versés par le Conseil général de Saône-et-Loire
100 000 euros seront versés par le Conseil général de la Nièvre
31 000 euros seront versés par la D.R.A.C. / P.R.E.A.C (Pôles ressources pour l’éducation artistique et culturelle)

http://www.bibracte.fr/

Musée Bibracte

Musée Bibracte