Contenu

Dispositions légales concernant la tenue des chiens en laisse sur la voie publique

 

Article L211-16 du code rural et de la pèche maritime

Créé par Ordonnance 2000-914 2000-09-18 art. 11 I, II JORF 21 septembre 2000
Créé par Ordonnance n°2000-914 du 18 septembre 2000 - art. 11 JORF 21 septembre 2000

I.-L’accès des chiens de la première catégorie aux transports en commun, aux lieux publics à l’exception de la voie publique et aux locaux ouverts au public est interdit. Leur stationnement dans les parties communes des immeubles collectifs est également interdit.

II.-Sur la voie publique, dans les parties communes des immeubles collectifs, les chiens de la première et de la deuxième catégorie doivent être muselés et tenus en laisse par une personne majeure. Il en est de même pour les chiens de la deuxième catégorie dans les lieux publics, les locaux ouverts au public et les transports en commun.

III.-Un bailleur ou un copropriétaire peut saisir le maire en cas de dangerosité d’un chien résidant dans un des logements dont il est propriétaire. Le maire peut alors procéder, s’il le juge nécessaire, à l’application des mesures prévues à l’article L. 211-11.

Article R215-2

Modifié par Décret n°2009-1768 du 30 décembre 2009 - art. 1

I.-Est puni des peines prévues pour les contraventions de la 2e classe :

1° Le fait de détenir un chien de la 1re catégorie telle que définie à l’article L. 211-12 dans des transports en commun, des lieux publics, à l’exception de la voie publique, et des locaux ouverts au public ;

2° Le fait de laisser stationner un tel chien dans les parties communes des immeubles collectifs ;

3° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie, telles que définies à l’article L. 211-12, de laisser son chien non muselé ou non tenu en laisse par une personne majeure, sur la voie publique, dans les lieux publics, locaux ouverts au public ou transports en commun.

II.-Est puni des peines prévues pour les contraventions de la 3e classe :

1° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas être couvert par une assurance garantissant sa responsabilité civile pour les dommages causés aux tiers par l’animal, conformément au II de l’article L. 211-14 ;

2° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas avoir fait procéder à la vaccination contre la rage de cet animal ; ces dispositions sont applicables même dans les départements n’ayant pas été officiellement déclarés infectés de rage ;

3° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie, telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas présenter à toute réquisition des forces de police ou de gendarmerie le permis de détention ou, le cas échéant, le permis provisoire tels que prévus à l’article L. 211-14 ainsi que les pièces attestant qu’il satisfait aux conditions prévues aux b et c du 1° du II de l’article L. 211-14 ;

4° Le fait, pour le détenteur à titre temporaire, au sens du V de l’article L. 211-14, d’un chien de la 1re ou 2e catégorie, telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas présenter à toute réquisition des forces de police ou de gendarmerie les documents mentionnés à l’article R. 211-5-1 ;

5° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas avoir fait procéder à l’identification de cet animal selon les modalités prévues à l’article L. 212-10.

III.-Est puni des peines prévues pour les contraventions de la 4e classe :

1° Le fait, pour le propriétaire ou le détenteur d’un chien de la 1re ou 2e catégorie, telles que définies à l’article L. 211-12, de ne pas être titulaire du permis de détention ou du permis provisoire prévus à l’article L. 211-14 ;

2° Le fait de ne pas soumettre son chien à l’évaluation comportementale mentionnée aux articles L. 211-14-1 et L. 211-14-2.