Contenu

Autorisation de tirs de prélèvement du loup

 

Comme la ministre de la transition écologique, Madame Barbara POMPILI, l’a annoncé lors de sa dernière intervention à l’Assemblée Nationale, des tirs de prélèvements du loup vont être ordonnés en Saône-et-Loire. 
En effet, malgré la mise en œuvre de mesures de protection, les attaques de loup sur les troupeaux d’ovins qui ont débuté fin juin, se poursuivent dans le Charolais et portent à 119 le nombre d’ovins tués et à 51 celui des animaux blessés. La mise en œuvre depuis trois mois des différents volets du plan (protection en urgence des troupeaux, indemnisation, déclinaison graduelle du protocole d’intervention sur le loup) n’a pas empêché les attaques qui demeurent.
Compte-tenu de la poursuite et de l’ampleur des dommages occasionnés aux troupeaux, le préfet coordonnateur du plan national d’action sur le loup a autorisé le préfet de Saône-et-Loire à ordonner des tirs de prélèvement, simples ou renforcés, sur un périmètre de 37 communes du charolais.
La mise en œuvre de ces tirs de prélèvement ne nuit pas au maintien du loup dans un état de conservation favorable, dans la mesure où elle s’inscrit dans le respect du nombre maximum de spécimens de loups dont la destruction peut être autorisée chaque année.
La réalisation de tirs de prélèvement est ainsi autorisée par arrêté préfectoral du 9 octobre 2020, pour une période de 15 jours.
Les opérations sont organisées sous la responsabilité de la louveterie et de l’office français de la biodiversité (OFB), dans le respect des conditions de l’arrêté ministériel du 19 février 2018. Les chasseurs formés et habilités par arrêté préfectoral peuvent également participer aux opérations.

Consultez l’arrêté ordonnant la réalisation de tirs de prélèvement simple (format pdf - 305.8 ko - 09/10/2020)