Novembre

Contenu

17 novembre : déclaration de M.le préfet de Saône-et-Loire à 20h30

 

Une décrue sensible du nombre de manifestants s’est amorcée à partir de 17h30, à la tombée de la nuit. Il reste cependant encore plusieurs points de blocages et rassemblements à Chalon-sur-Saône, Mâcon et Louhans. Ces rassemblements non autorisés et sans organisateur identifié tardent à se disperser.

Quelques incidents sont venus émailler la journée. Aussi, le gilet d’un individu participant au blocage d’un rond point à Tournus, aurait été accroché par le rétroviseur d’une voiture passant au ralenti à proximité. L’individu se serait très légèrement blessé dans sa chute. Il a été pris en charge par les sapeurs pompiers. Le taux d’alcoolémie de cet individu s’élevait à près d’1 g/l.

Certains automobilistes redoutant des barrages bloquants ont pris des risques réels en prenant la route en contre-sens afin d’éviter les blocages.

A 20h, le centre opérationnel départemental activé par le préfet de Saône-et-Loire ce matin à 6h30 est toujours actif. Une partie importante des forces de l’ordre est toujours sur le terrain.

94 policiers, 250 gendarmes du groupement départemental de Saône-et-Loire, 75 gendarmes d’un escadron de gendarmerie mobile ont été mobilisés dans le département.

Le préfet de Saône-et-Loire appelle les derniers manifestants à cesser leurs opérations et rassemblements sur la voie publique. La nuit tombée, les piétons sont encore moins visibles et donc plus vulnérables. Le danger est encore plus grand pour les uns comme pour les autres. C’est un appel à la responsabilité de tous au profit de la sécurité de tous.